La Caisse d’Epargne propose des solutions adaptées aux besoins de trésorerie des entreprises : Entretien avec Isabelle Brouté, Directeur Marché des Entreprises Réseau Caisse d'Epargne - Groupe BPCE.

Le BFR (Besoin en Fonds de Roulement) résulte des décalages entre les décaissements et les encaissements des flux liés à l’activité de l’entreprise. Sa mesure et sa connaissance sont indispensables aussi bien pour le chef d’entreprise qui dispose de différents leviers propres à son activité pour le maîtriser, que pour le banquier qui peut être sollicité pour le financer.

En effet, lors de phases de développement, le BFR s’accroît de telle sorte que l’entreprise n’est pas toujours en mesure d’avoir les ressources nécessaires pour couvrir ses besoins.

L’achat de biens d’équipement, le déménagement dans de nouveaux locaux d’activités, le recrutement de salariés sont autant de projets qui peuvent augmenter le BFR d’une société.

Pour répondre à ce besoin de trésorerie, la Caisse d’Epargne propose plusieurs solutions : la mise en place d’une facilité de caisse ou d’un découvert, le financement d’un crédit de campagne ou de stock et la mobilisation des créances commerciales.

Cette dernière possibilité peut prendre trois formes différentes : la remise à l’escompte de créances commerciales, la cession de créances dans le cadre de la mise en place d’une ligne « Dailly », ou encore la mise en place d’une solution d’affacturage, qui contrairement aux idées reçues, n’est pas destinée aux seules entreprises connaissant des difficultés. L’affacturage offre de nombreux avantages pour les sociétés en fort développement : sécurisation de la prospection et des encours clients, diminution des délais d’encaissements, gestion optimisée de la trésorerie.

Banque des entreprises, la Caisse d’Epargne dispose donc d’une large gamme de solutions pour proposer aux chefs d’entreprise des solutions sur mesure adaptées à leurs besoins, pour un développement maîtrisé et sécurisé.

Le réseau Caisse d'Epargne, c'est :

17 banques régionales : une organisation décentralisée qui permet une parfaite maîtrise du tissu économique local et une prise de décision rapide

+ 20 % de croissance d'encours court terme gérés par les Caisses d’Epargne en 2011 pour les Entreprises

+ 14 % de créances affacturées en France en 2011

Copyright Sylvie Laidet.

Article paru dans le magazine L'Expansion de septembre 2012.



A LIRE AUSSI :

> L’ancrage local de la Caisse d'Epargne est primordial pour nous

> Entretien avec Philippe Santos, directeur administratif et financier de Stéphanix

> Rencontre avec Jean-Luc Guérin, président d'Elyssom