La Ville de Paris et la Société d’exploitation de la Tour Eiffel (SETE) ont annoncé la rénovation environnementale du premier étage de la Tour Eiffel, à 57 mètres d’altitude.

Le coût du projet s’élève à 25 millions d’euros.Le chantier doit démarrer au printemps et durera 18 mois. L’amélioration de la performance énergétique (à hauteur de 30%) est au cœur des travaux : protection solaire, utilisation de l’énergie solaire thermique, ainsi que de l’énergie éolienne et hydraulique, et récupération des eaux de pluie pour alimenter les sanitaires.

Pour limiter les consommations liées à l’éclairage, l’étage sera équipé d’ampoules LED. La rénovation va également porter sur l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

A noter, une partie du plancher sera remplacé par des parois vitrées, afin d’offrir une vue exceptionnelle aux touristes.

 

A LIRE AUSSI :

> Économie mixte : un nouvel outil pour élargir la gamme des entreprises publiques locales
> Performance énergétique : l’Ile-de-France se dote de la SEM Energies Posit’if