Selon la dernière étude de conjoncture économique réalisée par Oseo, les PME vont, en 2012, ralentir leurs investissements.

Effet de la crise et d’une demande atone, les chefs d’entreprises se montrent particulièrement prudents.

Ainsi, 31 % des dirigeants annoncent une diminution des dépenses et 24 % une progression, ce qui donne un indicateur prévisionnel du volume d’investissement négatif à - 7 à comparer à + 5 en mai 2011.

Si, pour les PME de l’industrie (et des services aux entreprises) ce même indicateur est, aujourd’hui, à l’équilibre, ce n’est pas le cas dans les autres secteurs d’activité.

Dans ces derniers, l’investissement est clairement en recul surtout dans le bâtiment, les transports et le tourisme ainsi que dans le secteur des travaux publics.

A LIRE AUSSI :

> Oseo et Réseau Entreprendre reconduisent leur partenariat

> Réorienter le crédit d’impôt recherche vers les PME