Signé en présence de Manuel Valls ce lundi 11 mars, cet accord de garantie engage la Banque européenne d'investissement à travers sa filiale - le Fonds européen d’investissement - dont la mission vise à stimuler la croissance et à lutter contre le chômage.

Les entreprises concernées par ce Prêt innovation sont à la fois les PME et les ETI innovantes, qui pourront solliciter leurs chargés d’affaires Caisse d’Epargne pour en bénéficier.

Conçu pour répondre aux attentes spécifiques des acteurs de l’innovation, ce prêt complète ainsi les solutions proposées par la Banque des Décideurs en Région dans le cadre de Néo-Business. Destiné aux start-up et entreprises établies innovantes, ce dispositif vise notamment à leur faciliter l’accès au crédit et à les aider à lever des fonds durant la période d’amorçage.

Les Prêts innovation seront garantis par le FEI dans le cadre de l’initiative « Innovfin SME Guarantee Facility », qui bénéficie de l’appui financier de l’Union Européenne grâce au programme « Horizon 2020 » et au Fonds Européen pour les Investissements Stratégiques (EFSI) établi par le plan d’investissement pour l’Europe.

Pour le Premier ministre, « L’Europe doit, plus qu’elle ne le fait aujourd’hui, investir dans l’avenir. Elle doit, plus encore qu’aujourd’hui, mettre la BEI au cœur de sa stratégie économique. La France soutient pleinement la BEI. Car la BEI, c’est l’Europe du concret ».

À lire aussi :

« La Caisse d'Epargne crée des ponts avec les start-up »

Néo-Business : le nouveau dispositif dédié aux start-up et entreprises innovantes