Un état des lieux du médico-social avec et sans hébergement qui, dans son ensemble, résiste bien aux difficultés conjoncturelles du monde associatif.

Une différence très nette cependant entre l'ensemble des structures et l'aide à domicile au niveau des emplois. Cette dernière accuse en effet une baisse continue (2 % en 2011) alors que l'hébergement social, la santé et le social sans hébergement (hors aide à domicile) présentent globalement une progression.

L'ensemble a connu 4 trimestres de baisse entre le quatrième trimestre 2010 et le troisième 2011. Durant cette période les différents secteurs d'activité ont connu une baisse simultanée ou successive qui s'est cumulée avec la baisse récurrente de l'aide à domicile.

Début 2012, seule cette dernière et le secteur de la santé sont en négatif, sachant que ce dernier présente une évolution en dents de scie. L'étude fait aussi état du moral des dirigeants, qui semblent plus optimistes début 2012 qu'ils ne l'étaient fin 2011.

A LIRE AUSSI :

> FEHAP : une étude sur la problématique de l'accessibilité aux soins en ophtalmologie et obstétrique
> Campagne tarifaire 2012 : une politique défavorable à l'hôpital public ?