Les pôles de compétitivité pourraient, très bientôt, aider davantage les PME. Telles sont, du moins, les conclusions d’un récent rapport d’évaluation publié par le cabinet Erdyn.

Il préconise, en la matière, deux axes principaux de réflexion.

Il recommande d’abord d’intervenir plus concrètement dans le montage financier des projets. Mais attention, souligne le cabinet Erdyn, si les PME peuvent, dans ce cadre, bénéficier « d’un financement public à hauteur de 50 %, elles doivent avoir les reins solides pour financer les 50 % restants ».

Le texte insiste également sur la mise à disposition d’outils permettant aux PME de « se professionnaliser ». Cela pourrait passer par la généralisation « d’un contrat de croissance visant à faire grandir les PME par différents leviers pour qu’elles deviennent des ETI (Entreprises de taille intermédiaire) ».

A LIRE AUSSI :

> Etude DGCIS : les ETI entre prudence et volontarisme

> Le nombre de PME exportatrices est reparti à la hausse