Le quartier Victor-Hugo sera finalement totalement relooké d'ici 2020. Halles et parking seront rénovés et la place sera redessinée par l'urbaniste Joan Busquets. Les travaux d'une durée de 18 mois pourraient démarrer à l'été 2016 mais l'opération présentée comme l'une des priorités du mandat de Jean-Luc Moudenc, n'est pas encore budgétée.

Les six mois de concertation entre élus, commerçants et riverains ont finalement débouché sur une rénovation d'envergure du marché, du parking et de la place Victor-Hugo, à Toulouse. La démolition totale du bâti, un temps évoquée, n'est plus d'actualité. "Cela aurait impliqué six années de travaux, c'était impensable", pointe Antoine Nori, le président de l'association des commerçants du quartier. Sondés sur le projet, les commerçants de la halle et des enseignes extérieures se sont donc déclarés favorables à la rénovation.

En accord avec l'architecte des bâtiments de France, la façade du parking sera donc relookée et son accessibilité revue. "Il n'y aura plus qu'une seule entrée et une seule sortie au lieu de deux actuellement et, à l'intérieur, les places seront redessinées. De même, un ascenseur extérieur pourrait être créé pour faciliter l'accès aux restaurants en étage", a indiqué Jean-Jacques Bolzan, l'adjoint en charge du Commerce, lors d'une conférence de presse la semaine dernière.

Une place semi-piétonne et végétalisée
Parmi les autres réflexions en cours : la fin des voitures et des camions stationnés en permanence autour du parking, "une aberration", selon les élus qui évoquent "pourquoi pas la mise en place de navettes depuis le marché de gros de Lalande pour assurer les livraisons des commerçants de la halle".
De même, le périmètre extérieur sera totalement redessiné. "Le réaménagement de la place sera naturellement confié à Joan Busquets avec des trottoirs élargis et un travail de végétalisation", développe Annette Laigneau, l'adjointe en charge de l'Urbanisme.  
Enfin, une fois l'espace public amélioré, les propriétaires et commerçants de la place seront incités à rénover leurs façades.
"Partout dans la ville, où nous rénoverons l'espace public, nous allons accompagner les particuliers dans la rénovation de leurs façades, il existe une aide de la collectivité pour cela et nous allons la relancer", insiste l'élue.

Calendrier
Côté calendrier, toutes les études et le cahier des charges devraient être bouclés à l'été 2015, avec un démarrage des travaux l'été suivant pour 18 mois. "C'est une de nos priorités, il faut donc que cela soit terminé pendant le mandat", estime Jean-Jacques Bolzan qui assure : "Le budget n'est pas du tout arrêté, mais cela coûtera moins cher que la rénovation de la rue Alsace".

Béatrice Girard

©photo Rémi Benoit