Les « bots », ce sont ces logiciels capables de discuter avec nous, et de répondre à nos questions. Ces applications conversationnelles sont dites « invisibles », car contrairement aux applications smartphones classiques, l’interface est un « chat » (un salon de discussion en ligne). Il suffit donc à l’utilisateur de rentrer ses demandes pour que le bot cherche l’information à sa place.

En grande pompe, Microsoft suivi de près par Facebook, annonçaient il y a quelques mois leurs plans d’investissements pour développer ces programmes. Dans cette ruée vers les bots  Mark Zuckerberg ne cachait pas sa volonté de faire de Messenger une superplateforme permettant de rassembler toutes les interactions en ligne, à l’image de WeChat en Chine.

Mais si les « bots » apparaissent comme des outils puissants pour le commerce, le modèle économique reste encore à déterminer : messages sponsorisés, publicités ou encore monétisation du « bot ». Nul doute en tout cas que l’ère du robot intelligent est cette fois-ci,  bel et bien en marche…

 

Le « chatbot », super plateforme intelligente

Sorte d’application invisible qui reprend toutes les fonctionnalités de vos applications, le « bot » ou « chatbot » est une interface de messagerie dans laquelle l’utilisateur n’a plus qu’à converser avec un programme d’intelligence artificielle. Ce « super assistant » regroupe toutes vos applications en une seule et s’adapte à vos habitudes. Chercher un restaurant, consulter la météo, prendre un RDV…  plus besoin de créer un énième compte utilisateur ou de rentrer (encore) son numéro de carte bancaire : cette super plateforme intelligente répond à vos demandes, vous évitant au passage de devoir chercher l’application adéquate. À lire sur Lesechos.fr

La Chine, précurseur avec WeChat

Parmi les précurseurs des « bots », la Chine, que la Silicon Valley scrute jalousement, est convaincue que les chatbots seront l’avenir des applications. Car au pays du soleil levant, le service de messagerie WeChat -qui existe depuis 2010- a réussi à devenir « le principal point d’accès vers les services digitalisés : commander un taxi, consulter le solde de son compte en banque, réserver une place de cinéma… ». Si la plateforme conserve une navigation graphique, tout l’intérêt réside dans sa capacité à regrouper les informations personnelles de l’utilisateur pour les exploiter de manière intelligente. À lire sur Lemonde.fr

Longtemps décevant, les « bots » vivent leur révolution !

Les « bots » ne datent pas d’hier ! S’ils existent depuis les années 90, ils se sont révélés pour le moment plutôt décevants : notification d’envoi de colis, messages personnalisés, etc. Leurs capacités étaient jusqu’à présent relativement basiques. Mais pour de nombreux experts, ces « bots » sont en passe de devenir mainstream. Phil Libin, partner chez General Catalyst, affirme que ces services conversationnels vont s’étendre dans les cinq prochaines années à un ensemble de secteurs, allant des RH au milieu médical, en passant par le commerce. À lire sur Journaldunet.com

« Les chatbots disrupteront les ressources humaines autant que le cloud »

Si les « chatbots » sont très récents dans le secteur des ressources humaines et du management –moins d’un an-,  Jean-Baptiste Audrerie, psychologue organisationnel et directeur marketing de SPB est convaincu que les « chatbots » révolutionneront les RH et seront dans cinq ans, « une évidence dans le monde du travail ». Pour le moment, le principal acteur est Slack, un service conversationnel proposant une trentaine de services. Mais pour l’expert, ce sont les géants de l’e-RH comme Workday ou SAP qui disrupteront les ressources humaines avec des bots intégrés à leurs logiciels. À lire sur Journaldunet.com

Plus besoin de savoir coder, créer son « bot » devient accessible à tous

Facebook lance Chaftuel, un « bot » qui fonctionne avec l’application Messenger. En moins de dix minutes, une entreprise peut ainsi créer sa propre plateforme conversationnelle sans avoir de connaissances particulières en informatique. Grâce à des blocs préconstitués, vous n’avez plus qu’à rentrer votre texte, ainsi que les informations ou les images qui permettront de créer des réponses automatiques. Intuitive, cette solution démontre son intérêt en termes de relation client. À lire sur Presse-citron.net

Les 10 « bots » qui vont vous simplifier la vie

À défaut de proposer une offre centralisée, plusieurs « bots » proposent des solutions visant à simplifier la vie des utilisateurs. Le « bot » X.ai que l’on met en copie de ses mails permet de pouvoir organiser une réunion en tenant compte des disponibilités de chaque participant, évitant les allers-retours souvent chronophages. Dans l’économie à la demande, Sensay met en relation automatiquement les personnes qui recherchent un produit ou un service, avec l’interlocuteur le plus adapté. Dix solutions qui ont le vent en poupe, à découvrir sur Journaldunet.com

À lire aussi :

#1 Le tour de la question - Rebondir après l’échec
#2 Le tour de la question : la génération Z
#3 Le tour de la question : l’économie collaborative
#4 Le tour de la question : ESS et Ecologie
#5 Le tour de la question : l’esprit start-up
#6 Le tour de la question : l’industrie du futur
#7 Le tour de la question : TEE et croissance verte
#8 Le tour de la question : le bore-out
#9 Le tour de la question : le secteur aéronautique
#10 Le tour de la question : PEPITE et les étudiants-entrepreneurs
#11 Le tour de la question : l'uberisation
#12 Le tour de la question : l'holacratie
#13 Le tour de la question : À quoi peuvent servir les drones ?
#14 Le tour de la question : e-commerce, l'ère de la maturité ?
#15 Le tour de la question : l'innovation publique
#16 Le tour de la question : la troisième révolution industrielle
#17 Le tour de la question : l'entrepreneuriat culturel
#18 Le tour de la question : la robotique
#19 Le tour de la question : le goodvertising
#20 Le tour de la question : les externalités
#21 Le tour de la question : l'agriculture urbaine
#22 Le tour de la question : l'entrepreneuriat féminin
#23 Le tour de la question : le big data
#24 Le tour de la question : les industries créatives
#25 Le tour de la question : la cobotique
#26 Le tour de la question : les contrats à impact social
#27 Le tour de la question : les tiers-lieux
#28 Le tour de la question : la blockchain
#29 Le tour de la question : le management 3.0
#30 Le tour de la question : l'obsolescence programmée
#31 Le tour de la question : la e-santé
#32 Le tour de la question : les Natu
#33 Le tour de la question : le traité transatlantique (Tafta)