Stratumn appartient au cercle restreint des BlockTech, qui réunit les acteurs de la FinTech proposant des services liés à la blockchain” (Lire notre Tour de la question consacré à ce sujet). Sa levée de fonds récente - 600 000 EUR - fait de la jeune start-up parisienne l’une des plus en vue de ce secteur naissant.

Démocratiser l’accès à la blockchain

Son postulat est simple : l’utilisation de la blockchain et son déploiement par les entreprises est complexe. Stratumn peut simplifier l’appropriation de cette technologie, de façon à en tirer le meilleur parti.

Pour cela, elle propose d’ajouter une couche de Javascript - un langage informatique bien connu des développeurs -  sur l’architecture technique utilisée par la blockchain. Évidemment, cette couche supplémentaire n’altère en rien les bénéfices de la blockchain, qu’il s’agisse de confidentialité, de sécurité ou de vitesse d’exécution.

À la source de la valeur de proposition de Stratumn : la blockchain

En ayant permis l’avènement du bitcoin - une monnaie virtuelle qui a su séduire Wall Street -, la technologie blockchain a acquis ses lettres de noblesse. Son impact pourrait en fait révolutionner de nombreux secteurs, de la mobilité à la logistique, en passant par la publicité.

Une optique “Plug & play”

L’offre proposée par Stratum s’appuie sur un modèle B2B de cloud computing, ou d’”informatique en nuage”. Elle met à disposition une plateforme performante sur laquelle ses clients peuvent installer leurs applications, qu’elles installent et configurent comme ils le souhaitent. On parle alors de PaaS, pour Platform as a service

Stratum affirme ainsi que leur plateforme “permet aux développeurs de réaliser simplement et sans connaissance spécifique tout type d’application basée sur la Blockchain.” En dernier lieu, il s’agit de rendre les données de l’entreprise plus fiables et plus transparentes.

Des recrutements en vue

Créée en 2015 par deux ingénieurs (Richard Caetano et Stephan Florquin), Stratumn compte déjà de nombreux partenariats avec plusieurs grandes entreprises, parmi lesquelles des banques, des cabinets de conseil ou encore des groupes logistiques.

La levée de fonds réalisée au début du mois auprès de Otium Venture et de divers business angels va permettre d’accélérer ce développement commercial. Afin d’atteindre cet objectif, elle va recrutant sept nouveaux profils dont six ingénieurs. De quoi lui permettre d’atteindre ses ambitions : “devenir un acteur incontournable du marché européen de la blockchain”.

   

À lire aussi : Le tour de la question : la blockchain