Décideurs en région : Depuis sa création en 2004, la société Michel et Augustin ne cesse de croître. Comment la définiriez-vous aujourd’hui ?

Anne-Claire Long : Nous sommes devenus une grande start-up ! Nous avons gardé des mécanismes propres à une start-up. À savoir l’agilité, la réactivité, l’envie de travailler vite et de répondre rapidement à nos consommateurs, de conserver une proximité avec eux et entre nous. Nous avons, notamment, un fonctionnement en interne très projet, un organigramme assez simple et dans le même temps, nous avons évolué sur une entreprise à l’échelle nationale et internationale. Michel et Augustin compte aujourd’hui près de cent collaborateurs dans le monde et une centaine de références produits distribuées sur plusieurs segments : internet, RHF, grande distribution, épiceries fines et des points de vente à l’export. Nous sommes présents dans vingt-deux pays à ce jour.

Comment expliquer ce succès ?

D’abord par la qualité de nos recettes. Elles sont concoctées à partir d’ingrédients premium, naturels, dépourvus de colorants et de conservateurs. Une démarche qui s’inscrit et répond aux attentes des consommateurs en recherche de produits simples. Le deuxième levier de réussite, c’est la tribu et les trublions. Tous sont talentueux et surtout passionnés.

Justement, la société prône des valeurs humaines à travers ses slogans. Comment cela se traduit-il en interne ?

Nous avons, par exemple, des critères de recrutement très spécifiques. Nous n’embauchons que des candidats sympathiques ! On préfère se priver de très belles compétences, mais travailler avec des salariés agréables. L’ambition est aussi un critère important chez Michel et Augustin. Nous avons envie de nous entourer de gens qui partagent une ambition commune à savoir emmener, tirer l’entreprise vers le haut. La passion est une autre qualité qui nous est chère. Il faut être passionné pour notre aventure, mais aussi être passionné par l’univers de l’agro-alimentaire et l’écosystème entrepreneurial. On aime aussi les gens brillants. Les salariés qui ont le souci de délivrer quelque chose de qualité et surtout de proposer des idées originales. Le fait d’être malin, curieux, ingénieux est également un atout que nous valorisons. Enfin, nous sommes tous sportifs et nous aimons cet esprit de challenge du sport, du dépassement de soi, un mouvement de fond qui se retrouve ensuite dans nos tâches respectives.

L’entreprise est très impliquée également aux côtés des entrepreneurs ?

Tout à fait, on promeut énormément l’entrepreneuriat parce que c’est aussi une façon de diffuser notre énergie vers l’extérieur. Nous hébergeons fréquemment des entrepreneurs, nous collaborons avec un réseau de jeunes entreprises que nous invitons régulièrement à la Bananeraie pour parler de leurs projets. Michel et Augustin sont également investis personnellement sur des réseaux comme Entreprendre. Ce sont des démarches qui font totalement partie de notre philosophie. Notre rêve, à travers le partage en temps réel de notre aventure entrepreneuriale de passionnés du goût, c’est d’encourager chaque homo sapiens sapiens à être encore plus entrepreneur de sa vie, dans la vie, et de la vie !

À lire aussi :

Cycle : Michel et Augustin promeut les triporteurs nantais de Nihola

Une première en région PACA : des biscuits labellisés Origine France Garantie