Le lapin Nabaztag, premier objet communicant grand public, n'est plus produit. Carolyn Hogg et Frédéric Soufflet, un couple franco-anglais de Chateaugiron (35), ont imaginé un robot social du même genre en tirant partie des dernières innovations technologiques. Lui est spécialiste de la reconnaissance vocale, elle du marketing, et leur robot Haapie One devrait être commercialisé pour moins de 500 €.

Comme le Nabaztag, il permettra d'obtenir des informations venant de ses bases de connaissance ou du web à partir d'une discussion. Il jouera donc un rôle d'interface avec l'ordinateur et de compagnon du quotidien. "Nous sommes gagnants de l’Innovation Challenge organisé par ABB (le leader Européen de la robotique industrielle). Nous codévelopperons des solutions technologiques pour la nouvelle génération de cobots* industriels", souligne le couple.

Un robot évolutif

Le robot Haapie pourra améliorer ses connaissances et s'adapter aux utilisateurs. Il sera aussi personnalisable avec des parties facilement remplaçables. "Nous avons lancé cet été les préventes de nos kits robotique, Haapie-One Geek Edition. Une version permet aux passionnés de robotique de monter leur robot de toutes pièces, et la deuxième version, montée, permet aux développeurs de développer les bases de connaissances du robot et de jouer avec la reconnaissance vocale."

Pour se faire connaître, les fondateurs de la startup sont présents à de nombreux événements dédiés aux nouvelles technologies : Nantes robotics day le 23 septembre, le Quai des Futurs à Saint-Malo du 25 au 27 septembre, la fête des sciences à Rennes les 10 et 11 octobre… sans oublier l'international : ils participeront ainsi au Asian Robotics Week, à Singapour, en novembre prochain.

* robots collaboratifs

 

En savoir plus : http://www.haapie.com/