Pour la première fois depuis 12 ans, les business angels ont réduit leurs investissements dans les entreprises.

Selon France Angels, la fédération des réseaux de business angels, environ 40 millions d’euros ont été investis l’an passé contre 44,5 millions en 2011, soit une baisse de 9,6%. L’association explique cette baisse par la crise économique et financière, le nouvel environnement politique et une incertitude fiscale. Malgré ce recul, les actions des Business Angels ont permis aux entreprises qu’ils financent et accompagnent, de bénéficier d’un montant global de financement de l’ordre de 100 millions d’euros, soit un effet de levier de 2,5. Elles ont contribué à créer près de 2 600 emplois directs en 2012.

Ces investissements ont été principalement réalisés dans le secteur du e-commerce et e-service (30%), dans l’électronique (11%), la santé et les BioTech (10%), l’énergie et les CleanTech (10%). Au total, France Angels a recensé 4 124 investisseurs (+3%) investissant « en moyenne 114 K€ par entreprise (contre 136 K€ en 2011) avec des tours de table allant de 50K€ à 1 M€ ». Sur les 40M€ investis au global en 2012, un tiers des investissements sont du refinancement, « ce qui illustre la capacité d’accompagnement des Business Angels dans la durée » indique la fédération.