Elle fournira aux établissements du grand chef étoilé un beurre en AOP Pamplie spécialement façonné et destiné à être présenté sur la table des clients.

Parmi les restaurants qui seront approvisionnés figurent ceux d’Asie, à Macao, Hong Kong et Singapour.

Ce partenariat renforce la présence internationale de l’entreprise deux-sévrienne et son positionnement sur le haut de gamme avec son “beurre des chefs”, reconnu par les grands cuisiniers.

Cette année, elle aura exporté plus de 100 tonnes de beurre contre 30 tonnes en 2015. Et elle vise les 200 tonnes pour l’année prochaine.

La part d’export devrait ainsi doubler pour atteindre les 20% du chiffre d’affaires. Outre l’Europe, l’Australie et Dubaï, l’Asie est l’un des moteurs de cette progression avec une présence au Japon, en Thaïlande, au Vietnam, en Corée, en Malaisie, à Singapour et en Chine depuis le début de cette année.

De nouvelles destinations pourraient être ouvertes du côté de l’Amérique du Sud où des contacts ont été établis. 

Par ailleurs, la laiterie, qui est l’une des rares à être restée indépendante, prévoit en 2017 de commercialiser à l’export ses yaourts haut de gamme dont la production a démarré l’an dernier. La gamme (nature, sucré et vanille) vient de s’enrichir d’un yaourt au citron.

Le cinquième élément de la gamme - aux fruits - devrait arriver en rayon dans le courant du premier trimestre 2017. “Pour créer ce yaourt aux fruits, il nous a fallu développer et proposer à nos fournisseurs un nouveau process de fabrication qui nous permet d’obtenir un produit 100% naturel en utilisant des fibres de citrus de manière à garantir une DLUO (date limite d’utilisation optimale, ndlr) assez longue et répondre aux attentes de nos clients”, précise Daniel Arlot le directeur de la laiterie. Présent depuis 2012 au sein de la société, ce dernier fait partie du collège culinaire de France patronné par Alain Ducasse et Joël Robuchon. 


La laiterie emploie 15 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 18 M€.

Elle réunit 58 points de collecte en lait de vache (plus 8 en lait de chèvre) sur le bassin géographique de la Gâtine, dans un rayon d’une trentaine de kilomètres autour de Pamplie. Elle transforme annuellement quelque 39 millions de litres de laits.