Quelle a été la genèse de ce projet ?

Alexandre Cabrit : Au travers de mon entreprise VisionScope, je vendais à l’origine des caméras haute précision open source. Propriétaire de ruches, j'avais installé quelques-unes de ces caméras pour filmer en continu l'activité des abeilles. Au fil des années, j'ai vu leur nombre diminuer et constaté l'apparition des frelons asiatiques. Pour les suivre et repérer leurs nids, il me fallait une "caméra qui vole". Mais sur le marché, ce type de matériel n'existait pas à moins de 20 000 euros. Lorsque j'ai rencontré Etienne Roumailhac, désinsectisateur, nous avons constaté que nous étions confrontés à la même problématique - comment voir les nids de plus près - et pour y répondre, nous avions la même idée c'est-à-dire mettre au point un drone équipé d'une caméra...

De là est donc né le Joker. Quelles sont ses particularités ?

Alexandre Cabrit : Après trois ans de recherche et huit personnes mobilisés, le projet a abouti à la conception d'un prototype stable. Deux modèles de drone avec capacité de charge différente ont ainsi été développés : un quadricopter, équipé de quatre hélices et un hexacopter, de six. Ils détectent les nids de frelons grâce à une caméra intégrée. Nous avons également inventé un dispositif permettant de les traiter en divisant par cinq les doses habituellement administrées. Notre intervention est chirurgicale : nous injectons l'insecticide directement à l'intérieur du nid. Le Joker sera prochainement commercialisé auprès des désinsectisateurs et des collectivités territoriales. Notre solution étant open source, notre objectif est de créer une communauté d'utilisateurs qui détermineront les évolutions du produit.

Au-delà de ce drone, vous menez d'autres actions pour lutter contre le frelon asiatique. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Alexandre Cabrit : Nous avons créé l'association France Frelon pour gérer la distribution du Joker et le service après-vente. Mais également pour concevoir des outils et des moyens de prévention et de surveillance. Nous avons ainsi développé Alerte Frelon, une application permettant de signaler la présence d'un nid de frelons. De plus, cette espèce étant encore mal connue, nous avons rédigé des plaquettes et fiches pédagogiques à destination des écoles.
Pour continuer à développer nos activités, nous cherchons actuellement des partenaires financiers - nous allons lancer une campagne de crowdfunding - et des compétences commerciales.