Deux orientations semblent s’affronter dans la notion d’entrepreneuriat culturel. Le besoin de trouver de nouveaux relais économiques aux baisses des budgets consacrés aux projets culturels est en effet en contradiction avec la crainte que l’industrie du divertissement ne vienne dénaturer un milieu marqué par l’exception culturelle française. La promotion de la culture est-elle soluble dans l’esprit d’entreprise ?

Encourager l’entrepreneuriat culturel

Un rapport commandé par le ministère de la Culture et de la Communication dresse un état des lieux des projets récents et de leur perception par les acteurs institutionnels. Son rapporteur, Steven Hearn, dessine plusieurs pistes pour professionnaliser et accompagner ces initiatives. Dirigeant d’une entreprise culturelle et fondateur de Créatis, le premier incubateur de start-ups culturelles en France, il est la figure de proue d’une approche pragmatique et raisonnée de ce marché culturel. Portrait et perspectives à lire sur Les Inrockuptibles.

Un nouveau modèle entrepreneurial

L’émergence de nouvelles formes culturelles n’appartenant ni aux scènes nationales ni aux réseaux culturels traditionnels n’est pas nouvelle. En témoigne le rapport « Les nouveaux lieux culturels » remis à Jack Lang dans les années 90. L’entreprise culturelle est bien compatible avec le fonctionnement économique classique. Mais l’innovation en ce domaine ne se réduit souvent pas à sa dimension technologique, ce qui rend son assimilation à l’univers entrepreneurial difficile. Sur le modèle de l’économie sociale et solidaire, faut-il envisager une place à part pour l’entrepreneuriat culturel ? Réponse de l’Irma, centre d'information et de ressources pour les musiques actuelles, à lire sur le site de l’Irma.

Le numérique élargit la culture

Emblématique de ces initiatives qui viennent redéfinir notre conception de la culture, la start-up Meet Me Out concilie culture et rencontres. Le projet consiste en une plateforme permettant à des personnes partageant des goûts communs de participer ensemble à des activités culturelles. Une approche pragmatique qui ne réduit pas la culture à un domaine sanctifié, mais à un état d’esprit d’ouverture et d’échange. Interview de Vincent Dupuis, son fondateur à retrouver sur Maddyness.

 

 À lire aussi :

#1 Le tour de la question - Rebondir après l’échec
#2 Le tour de la question : la génération Z
#3 Le tour de la question : l’économie collaborative
#4 Le tour de la question : ESS et Ecologie
#5 Le tour de la question : l’esprit start-up
#6 Le tour de la question : l’industrie du futur
#7 Le tour de la question : TEE et croissance verte
#8 Le tour de la question : le bore-out
#9 Le tour de la question : le secteur aéronautique
#10 Le tour de la question : PEPITE et les étudiants-entrepreneurs
#11 Le tour de la question : l'uberisation
#12 Le tour de la question : l'holacratie
#13 Le tour de la question : À quoi peuvent servir les drones ?
#14 Le tour de la question : e-commerce, l'ère de la maturité ?
#15 Le tour de la question : l'innovation publique
#16 Le tour de la question : la troisième révolution industrielle
#17 Le tour de la question : l'entrepreneuriat culturel
#18 Le tour de la question : la robotique
#19 Le tour de la question : le goodvertising
#20 Le tour de la question : les externalités
#21 Le tour de la question : l'agriculture urbaine
#22 Le tour de la question : l'entrepreneuriat féminin
#23 Le tour de la question : le big data
#24 Le tour de la question : les industries créatives
#25 Le tour de la question : la cobotique
#26 Le tour de la question : les contrats à impact social
#27 Le tour de la question : les tiers-lieux
#28 Le tour de la question : la blockchain
#29 Le tour de la question : le management 3.0

L’art fait sa révolution

Même dans un milieu aussi sélectif que celui de l’art, les entrepreneurs tentent de faire bouger les lignes. Rendre accessible l’art contemporain, faciliter les transactions en mettant en contact les particuliers vendeurs et acheteurs, ou encore développer les services autour de l’art : médiations pédagogiques ou co-voiturage pour rejoindre des destinations artistiques mal desservies… Le petit monde d l’art fourmille de projets, à découvrir sur Les Echos.

 
 

À lire aussi :

#1 Le tour de la question : Rebondir après l’échec
#2 Le tour de la question : La génération Z
#3 Le tour de la question : L’économie collaborative
#4 Le tour de la question : ESS et Ecologie
#5 Le tour de la question : L’esprit start-up
#6 Le tour de la question : L’industrie du futur
#7 Le tour de la question : TEE et croissance verte
#8 Le tour de la question : Le bore-out
#9 Le tour de la question : Le secteur aéronautique
#10 Le tour de la question : PEPITE et les étudiants-entrepreneurs
#11 Le tour de la question : L'uberisation
#12 Le tour de la question : L'holacratie
#13 Le tour de la question : A quoi peuvent servir les drones ?
#14 Le tour de la question : e-commerce, l'ère de la maturité ?
#15  Le Tour de la question : l'innovation publique
#16  Le tour de la question : la troisième révolution industrielle